Sunwing annule ses vols pour faciliter le retour de ses clients canadiens

Sunwing annule ses vols pour faciliter le retour de ses clients canadiens

Avec une propagation très rapide, le Covid-19 a poussé de nombreux pays à fermer ses frontières. Cela s’est fait en vue d’une protection de la population mais aussi de réduire les cas de contamination. Si la démarche est avantageuse pour la majorité, les touristes sont ceux qui en souffrent le plus. Loin de leur famille et de leur « chez-eux », beaucoup de voyageur se sont retrouvés coincés dans les pays qu’ils visitent et demandent une aide afin d’organiser un retour anticipé. Les possibilités de rapatriement vers le Canada sont actuellement facilitées par les compagnies telles que Sunwing.

Collaboration avec les autorités étrangères

Avec le partenariat de l’équipe Sunwing, les autorités canadiennes ont pris contact avec les responsables des pays étrangers où sont isolés certains natifs. La démarche a pour objectif de faciliter leur retour au pays mais aussi de prendre les précautions qui s’avèrent nécessaires à la protection de chacun. La plupart des pays contactés ont acceptés la mise en place de ce système afin que des vols organisés par l’Etat canadien viennent récupérer les ressortissants qui n’ont pas encore pu rentrer.

A travers son annonce au début de la démarche, le Premier Ministre Canadien a incité les citoyens bloqués à l’étranger à suivre les procédures en vue d’un retour au pays. Une fois ces derniers rapatriés, l’Etat envisage une fermeture totale du territoire face à tout déplacement. Seul le personnel consulaire et les équipes des compagnies aériennes en charge des rapatriements disposeront d’un laisser passer qui permettra de circuler librement. Il en est de même pour les américains qui disposent d’un avantage en termes de déplacement.

Sunwig propose plusieurs vols de rapatriement

Afin de faciliter le rapatriement des résidents canadiens bloqués à l’étranger, l’équipe Sunwing a annulé tous les vols organisés vers le sud à partir du 9 avril dernier. Au lieu de desservir vers les destinations prévues, les avions vont partir vers Honduras, Saint-Martin, Aruba ou encore le Panama. Toutes les destinations qu’elles desservent généralement et où il est possible de trouver des Canadiens qui souhaitent retourner au pays seront pris en charge par la compagnie.

En tout, c’est 500 voyageurs que le Sunwing a pour objectif principal de ramener sur le territoire en vue d’un confinement moins contraignant. Ces chiffres pourraient facilement atteindre le double en raison du nombre de voyageurs ou ressortissant canadiens qui habitent à l’étranger mais qui pourraient vouloir rentrer également. Tout dépendra donc de l’effectif recensé par les autorités de chaque pays étranger avant la fermeture de leur frontière.

Un retour dans les bonnes conditions

Les conditions de rapatriements proposés par l’Etat Canadien et l’équipe Sunwing sont assez simples. Les vols sont indiqués en fonction de la localisation des ressortissants canadiens et de la disponibilité des avions. Il se peut donc que la démarque prenne un peu de temps et que les voyageurs soient soumis à différents tests pour s’assurer de la non-propagation de la maladie.

Dans ce même état d’esprit, les autorités Canadiennes enjoignent les citoyens dont le retour n’est pas encore prévu à faire les démarches de protection indiquées à ces derniers. En plus des tests et autres, les voyageurs seront soumis à une quarantaine le temps de s’assurer que la maladie ne se propage pas. Cet isolement volontaire sera d’une durée de 2 semaines avant que les voyageurs puissent retrouver leur demeure et familles respectives. En cas d’apparition de la maladie, ces derniers seront directement pris en charge par le personnel médical sur place. De quoi rassurer tout un chacun quant à la possibilité de rentrer tout en profitant des soins adaptés en cas de contraction de la maladie.

 

Mentions Photos : ledevoir.com ; saanichnews.com

admin