L’Estuaire de la Loire : une destination à absolument découvrir

L’Estuaire de la Loire : une destination à absolument découvrir

Se situant aux 60 derniers kilomètres du fleuve roi français, l’Estuaire de la Loire propose un moment de détente et de découverte. Si vous souhaitez partir en vacances ou en weekend, le lieu promet de vous plaire. Voici ce que vous devez savoir sur cette destination très prisée de la Loire-Atlantique !

Cordemais et sa « Terre d’estuaire »

Cordemais se trouve près des plages de Loire-Atlantique. A 34 km de Nantes ou à 30 minutes des plages de Pornichet et de La Baule, l’endroit est le dernier port en activité sur l’estuaire de la Loire. C’est un port de poupée où l’on peut admirer une mini-flotte de pêche et de plaisance. Dans une maison de lierre, on a aussi une capitainerie.

Non loin de là se trouve « Terre d’estuaire », un bâtiment de bois mettant en avant la Loire. Le lieu d’exposition se singularise par les 60 derniers kilomètres qui le séparent de l’Océan. Le lieu n’est pourtant pas un musée mais plutôt un centre d’interprétation permettant de découvrir l’estuaire. Si vous acceptez de vous y rendre, vous réaliserez un voyage exceptionnel riche en émotions.

L’ascension dans le ballon

Vous serez par ailleurs attiré par le ballon rouge et blanc à la porte de Terre d’estuaire. Avec une capacité de 12 passagers, l’engin monte et descend niché dans une cage en acier. Grâce à une nacelle d’osier, tout le monde, incluant les personnes à mobilité réduite, peut profiter d’une élévation de huit minutes. Pour jouir de ces moments inouïs, cinq minutes de pause à 25 mètres d’altitude s’imposent. Mais ce n’est pas tout ! Afin d’offrir une vue étendue de l’estuaire et ses entours, la nacelle peut pivoter sur elle-même à 360°.

L’ambiance de la « Terre d’estuaire »

Le ballon rouge et blanc est avant tout un hommage à l’écrivain français Jules Verne. Sa passion pour les montgolfières et l’estuaire a été marquée par trois romans en 1863, 1886 et 1874. Ce sont respectivement « Cinq semaines en ballon », « Robur Leconquérant » et « Un drame dans les airs ». L’idée de la Terre d’estuaire a d’ailleurs vu la collaboration du musée Jules Verne de Nantes.

Le lieu renferme de nombreuses richesses historiques, géographiques et économiques . Il vous faut absolument visiter les lieux si vous souhaitez : découvrir la faune et la flore des lieux, apprécier la culture qui les habite, comprendre le fonctionnement du commerce du sel et/ou écouter le récit de l’invasion des Vikings.

Mais la Terre d’estuaire c’est aussi des moments d’amusements et ses visiteurs apprécient particulièrement son petit bassin d’une superficie de 40 m² remplis de petits bateaux.

La rive de Cordemais : un beau tableau à apprécier

Sur la rive sud domine l’agricole avec une mosaïque de roselières, de marais ou encore de canaux. Dans les champs, les vaches blondes à la race nantaise pâturent. De l’autre côté, sur la rive nord, on fait plutôt face à un patrimoine industriel aux zones humides. On y trouve notamment la raffinerie Total de Donges ou les terminaux portuaires de Montoir-de-Bretagne et de Saint-Nazaire. Mais la rive nord se distingue surtout par la présence de la centrale thermique EDF de Cordemais. Son château de fer s’installe en premier plan pour annoncer la tendance des lieux.

Des moments de détente et de découvertes

Le virtuel a bel et bien sa place dans la Terre d’estuaire. L’endroit propose une salle d’observation virtuelle des oiseaux migrants. Toutes les images sont projetées sur le plafond. Ceux qui participent à une séance d’observation sont invités à s’allonger confortablement sur un canapé avec des écouteurs aux oreilles pour ne rien rater du spectacle.

D’autres jeux vont aussi vous émerveiller comme celui de « ça grouille dans la vase ». Le principe est de tester les connaissances des participants à travers 4 tables de jeu. Les thèmes évoqués tournent autour des coquillages, de l’énergie éolienne et solaire, du milieu nourricier des oiseaux, et des animaux microscopiques.

Hormis le milieu virtuel, la réalité est aussi au rendez-vous dans cette découverte à travers une croisière. Les visiteurs ont droit à plusieurs itinéraires pour apprécier la Loire dans toute sa splendeur, le temps d’une heure. Par ailleurs, Terre d’estuaire ouvre ses portes au grand public de février à novembre. Le tarif d’entrée inclue la montée dans le ballon et varie de 7 € à 10,50 €. Les moins de 6 ans entrent cependant gratuitement, mais une entrée familiale est aussi possible.

Photos: wikimedia.org, radiofrance.fr

Audrey

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de